L'hypnose thérapeutique Ericksonienne

Conscient & inconscient

Tout homme a en lui les ressources dont il a besoin, mais il n'y a pas accès ou de manière parcellaire. L’hypnose est un pont, un moment privilégié ou la partie émergée de l'iceberg fait appel à la partie immergée.

Il y a essentiellement 2 aspects en nous, le conscient et l’inconscient :

Le conscient, c'est la conscience du moi ici et maintenant, c'est à dire les quelques choses que vous êtes en train de faire, les quelques choses auquel vous portez attention. 

L'inconscient, c'est tout le reste, « ce qui n'est pas conscient », conception Ericksonienne très large. 
 

Ainsi, consciemment, on peut faire 4 ou 5 choses en même temps, au grand maximum. Alors que l'inconscient gère l'activité des sens, de la physiologie, des connaissances etc….

Qu'est-ce donc ?

C'est la pratique de l’hypnose élaborée par le psychiatre Milton H. Erickson, mettant l'accent autour des principes de communication. Cette forme d'hypnose possède 2 racines conceptuelles centrales : l'approche humaniste centrée sur la personne de Carl Rogers et l'approche comportementale de John B. Watson. Elle est actuellement la forme d'hypnose pratiquée le plus couramment.

98%

L’inconscient gère 98 % de nos comportements. S’il a appris à faire d’une certaine manière à un moment de notre vie, il peut tout autant apprendre à faire autrement maintenant… L’hypnose établit un pont vers cette richesse intérieure. Nous avons tous des potentialités dont nous ne sommes pas conscients.
 

"Tant que vous n’aurez pas rendu l’inconscient conscient, il dirigera votre vie et vous appellerez cela le destin."
Carl Gustav Jung

 

L’hypnose Ericksonienne fait partie des thérapies dites « brèves » car le nombre de séances pour traiter un symptôme ou un problème est relativement faible : 5 à 10 séances environ.

 

Le thérapeute se doit d'être en position basse, c'est à dire qu'il n'est pas celui qui sait mais celui qui cherche à entendre et à comprendre le sujet. La communication utilisée, dite Ericksonienne, est un langage qui invite le sujet à vivre un état modifié de conscience. Utilisée dans un but thérapeutique, cette approche s'adresse à tout type de sujet, excepté ceux qui souffrent d'une psychose.

 

Particulièrement respectueuse de la personne, l’hypnose Ericksonienne amène la personne à sa propre réalité intérieure parce que chaque individu est considéré comme un être unique dans tout ce qu'il vit. On utilise des techniques de changement, tels que les métaphores, les anecdotes, les inductions, les suggestions indirectes et non directive. Cette technique amène le patient à créer des liens entre sa réalité et le message induit.

3 principes de l’hypnose thérapeutique Ericksonienne :

A l’opposé de l’hypnose populaire “de cabaret” qui vise des personnes très suggestibles pour un effet “spectaculaire”, l’hypnose thérapeutique est adaptée à tous, même ceux qui pensent être résistants, pour autant qu’ils aient envie d’essayer !

L’objectif est d’aider la personne à dépasser une difficulté, une émotion, un comportement, qu’elle ne souhaite plus. Pour cela, l’hypnose, en décalant l’état de conscience (rendant le conscient moins présent), va activer les ressources de l’inconscient.

Cette thérapie brève est une approche profonde, mais très douce, basée sur des suggestions, donc très respectueuse de l’individu (car l’inconscient peut à tout moment refuser une suggestion si elle va à l’encontre des valeurs de la personne).

Quelques indications de l’hypnose Ericksonienne

États dépressifs, dépressions

Confiance en soi

Perception de la douleur

Troubles anxieux, angoisse, stress

Préparation aux examens

Allergies

TOC, manies

Travail sur le deuil

Douleurs chroniques

Phobies

Violences et  traumatismes

Mon approche

Les personnes qui viennent consulter un hypnothérapeute ont souvent testé plusieurs approches auparavant. Celles-ci n'auront visiblement pas donné satisfaction.

À quoi bon refaire ce qui n'a pas marché ?

Il n'y a pas de séance type, chaque séance est une co-création avec l'inconscient du client. On peut faire de l’hypnose debout, ou bien les yeux ouverts, parfois même, on fait de l’hypnose sans avoir l'impression d'en avoir fait…

 

Les personnes qui me consultent sont en droit d'attendre une approche novatrice afin de les aider à remettre en mouvement ce qui s'était figé, d'adapter un comportement ou de résoudre un problème important pour elles.

 

En résumé, je leur dois une approche « bienveillante mais non complaisante ».